Le yoga, une discipline indienne destinée à toute personne désireuse d’ expérimenter une autre réalité. Ce mot « yoga » à pour racine sanskrite « YUJ » qui signifie joindre, unir. De quelle union s’ agit’ il ? De l’ individuel avec l’ universel, du microcosme avec le macrocosme, du bien avec le mal, du coeur avec le mental, du corps avec l’ âme, de toutes les dualités et contradictions. Cette union est le but ultime pour accéder à sa nature propre, à l’ équilibre, à "Moksh" : la Libération.

Il existe 4 chemins principaux pour y accéder, qui sont : Le RAJA yoga ( yoga royal, le yoga de la méditation), Le BHAKTI yoga ( yoga de la dévotion), Le JNANA yoga (yoga de la connaissance), Le KARMA yoga ( yoga de l’ action, du service désintéressé).

Le yoga des postures trouve place dans le Raja yoga puisque pratiquer ces postures (« asanas ») permet avant tout d’ assouplir le corps afin de pouvoir méditer plus longuement et aisément. Outre le fait que la pratique de tous ces asanas offre des bénéfices indéniables à elle toute seule, elle n’ est pas l’aboutissement de la discipline du yoga.

La posture doit répondre à deux exigences : « être stable et agréable » (Yoga Sutras). Quand l’ entraînement dans la posture permet au yogi de la garder fermement tout en s’ y sentant à l’ aise, le but est atteint. La posture met fin à l’ agitation corporelle et rassemble les énergies éparses.

nadis2.jpg

On distingue 2 types de postures : les postures « culturelles » ou « reconditionnantes », et les postures méditatives. Les premières ont pour but de remédier au faiblesses de l’ organisme et d’ assouplir , d’ exercer et d’ affermir la colonne vertébrale, axe du corps entier et canal de l’ énergie nerveuse. Elles préparent ainsi aux secondes, dans lesquelles la colonne vertébrale doit être maintenue parfaitement droite, naturellement et sans effort.

Le Grand Sage Patanjali a réunit dans son ouvrage « Yoga Sutras » les indications nécessaires à l’ expérimentation du Yoga.

 
 
 

Les jours de nouvelle lune et pleine lune.

 

Ces jours sont considérés comme des jours de repos par les pratiquants de Yoga Ashtanga Vinyasa.

 « Le soleil et la lune exercent une force gravitationnelle sur la Terre. Leurs positions créent des expériences énergétiques différentes sur les plantes, les animaux et aussi les humains.

Si l’ on compare sa force à un cycle de la respiration,  l’ énergie de la Pleine Lune correspond à la fin de l’ inspiration, lorsque la force de Prana est la plus grande. Prana est une force expansive vers le haut qui nous  rend émotionnels et énergétiques, mais pas bien ancrés à la Terre.

L’ énergie de la Nouvelle Lune correspond à la fin de l’ expiration lorsque la force d’ Apana est la plus grande. Apana est une force contractante vers le bas qui nous rend calmes et ancrés à la Terre, mais denses et peu disposés à faire un exercice physique.

Au fil du temps la pratique du Yoga nous aligne sur les cycles naturels de l’ existence. Respecter ces jours spéciaux est un moyen de reconnaître et d’ honorer les rythmes de la nature afin de vivre en meilleure harmonie avec celle ci. »

 

J’ adapte donc les pratiques lors de ces jours particuliers.

 
B.K.S. Iyengar 1993
 

Extrait du livre « Bible du Yoga » de B.K.S. Iyengar :

 Bains

Les asanas se font plus facilement après un bain. une séance d’ asana rend le corps moite de sueur, et il est bon de prendre un bain un quart d’ heure après environ. Prendre un bain (ou une douche) avant et après une séance d’ asanas procure un délassement pour le corps et l’ esprit.

Nourriture

Il est préférable de faire les asanas avec l’ estomac vide. Si cela est vraiment nécessaire , on peut prendre une tasse de thé ou de café avant la séance. On peut commencer à s’ entraîner sans désagrément une heure après un repas très léger. Attendez au moins 4 heures après un bon repas. On peut manger 1/2h après la fin de la séance.

Soleil

Pendant les périodes chaudes, ne faites pas d’ asanas après plusieurs heures d’ exposition au soleil.

Les yeux

Au début, gardez les yeux ouverts. Ainsi vous saurez ce que vous faites et vous verrez vos fautes. Si vous fermez les yeux, vous ne serez pas à même d’ observer l’ exactitude de vos mouvements ou simplement la direction dans laquelle vous faites la posture. Vous ne pouvez fermer les yeux que si vous avez atteint la perfection dans un asana particulier, car alors vous pourrez ajuster de l’ intérieur les mouvements de votre corps et sentir les étirements corrects.

Le cerveau

Au cours de l’ entraînement, seul le corps doit être actif, alors que le cerveau doit rester passif, vigilant et alerte. Si le cerveau est actif, vous ne serez pas capable de voir vos propres fautes.

Respiration

Dans tous les asanas on doit respirer par le nez et non par la bouche.

Ne retenez pas votre respiration en vous plaçant dans une posture ou pendant que vous la tenez. Suivez les instructions données.

Recommandations particulières pour les femmes

Ne faites pas de postures inversées pendant les règles.

BKS Iyengar 14.12.1918 / 20.08.2014